Identité

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Renaissance des quatre esprits coyotes
description

Le tableau Rebirth of the Four Coyote Spirits est divisé en quatre sections. Le tableau noir en haut de la toile peut symboliser et encourager la transmission et l’apprentissage du passé et des légendes des peuples des Premières nations.

Dans la deuxième partie, Jane Ash Poitras a placé, à gauche, une photo montrant une femme qui protège ses enfants. Cette photo est placée sur un fond noir dont la décoration rappelle la poterie noire des Indiens du Nouveau-Mexique. À droite, l’artiste a placé un masque, une autre forme d’art autochtone.

Dans la troisième section, on voit des symboles provenant du monde entier qui font partie des traditions culturelles et dont on se sert lors de  cérémonies sacrées. Cette section comporte également un morceau d’une nappe d’autel et deux photos qui montrent son fils lors d’un pèlerinage ou d’une quête spirituelle.

La dernière partie comprend des reproductions de « dessins de grand livre » (paper ledger drawings) faits par des autochtones des Plaines. Ces dessins et symboles servaient à transmettre des idées sacrées et encourager la spiritualité.

additional resources Matière à réflexion
  • Le tableau Rebirth of the Four Coyote Spirits est divisé en quatre sections. À quel symbolisme cela fait-il référence? Y a-t-il d’autres symboles et traditions qui s’appuient sur le chiffre quatre?

  • Pourquoi Ash Poitras inclut-elle des coupures de journaux sur « Oka » et « la baie James »? À quels événements ces coupures se réfèrent-elles? Pour en savoir plus, allez sur les sites anglais suivants :
  • Qu’est-ce que la photo de la femme et des enfants laisse entendre? À votre avis, pourquoi Ash Poitras a-t-elle inclus un masque et la poterie noire dans cette section? Outre ses enfants, qu’est-ce que la femme peut protéger? Effectuez une recherche sur les controverses entourant les musées et leurs collections d’artefacts culturels.

  • Poitras a copié avec soin des « dessins de grand livre » des autochtones des Plaines parce que ce sont des images sacrées provenant du passé. À quoi vous fait penser le grand triangle bleu? À droite, elle a placé une image abstraite contemporaine. Pourquoi l’a-t-elle utilisée dans cette section avec les « dessins de grand livre »? Que peut symboliser l’oiseau?

  • Dans cette œuvre, de quelles façons, Ash Poitras combine-t-elle les concepts du passé, du présent et de la spiritualité?

  • Pouvez-vous résumer en un seul mot les idées représentées dans chaque section?

  • Le coyote est une figure assez fréquente dans les cultures amérindiennes. On l’associe aux mythes de la création et on le considère comme un héros mythique doté de très grands pouvoirs. Il représente aussi le filou, qui est aussi associé à la créativité. Selon vous, pourquoi Poitras a-t-elle intitulé cette œuvre Rebirth of the Four Coyote Spirits?

  • Comment cette œuvre se rattache-t-elle au thème de l’identité?
Références

(anglais) Auteur inconnu. ‘Jane Ash Poitras.’ Cybermuse, sans date. Trouvé sur Internet le 23 mars 2009 dans: http://cybermuse.gallery.ca/cybermuse/docs/bio_artistid4380_e.jsp

(anglais) Auteur inconnu. ‘Jane Ash Poitras, Native Artist.’ Native Art in Canada, sans date. Trouvé sur Internet le 18 août 2008 dans: http://www.native-art-in-canada.com/janeashpoitras.html

(anglais) Auteur inconnu. ‘Jane Ash Poitras.’ National Aboriginal Achievement Awards, 2006.  Trouvé sur Internet le 18 août 2008 dans: http://www.naaf.ca/html/j_ashpoitras_e.html

(anglais) Auteur inconnu. ‘Trickster.’ Wikipedia. sans date. Trouvé sur Internet le 11 mars 2009 dans: http://en.wikipedia.org/wiki/Trickster#Coyote

(anglais) Miller, Heather Andrews. ‘Jane Ash-Poitras: Alberta artist receives Aboriginal honour.’ Windspeaker, March 2006. Trouvé sur Internet le 18 août 2008 dans: http://www.ammsa.com/achieve/AA06-J.Ash-Poitras.html

(anglais) Newlands, Anne. Canadian Paintings, Prints and Drawings, Firefly Books, Richmond Hill, Ont., 2007.

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning